SPICY WEEK #4 🌶🌶: Le meilleur comme le pire.

Bonsoir, bonjour les amis, lors de cette semaine on a pu voir le meilleur et le pire de Pascalou dans son nouveau rôle :

Ce mercredi soir les Raptors se rendaient à Portland (qui était en back to back), sans Kyle Lowry, sans Serge Ibaka, ni OG Anunoby. On en attendait beaucoup de Pascal et il n’a pas déçu.
Au début du premier quart-temps on a quand même un peu peur pour nos Dinos parce qu’on ne marque absolument aucun panier, heureusement s’en suit un run assez rapidement pour recoller au score. Bien accompagné par Fred VanVleet notre Spicy Franchise P a débuté son match relativement discrètement, laissant le jeu venir à lui et inscrivant quelques 3 points en pull-up. Aucune des deux équipes ne parvient à se détacher clairement jusqu’à la fin du 3e quart temps.
C’est vraiment dans le Money Time qu’il s’est mis avec l’ami Fred à démonter la raquette des Blazers avec des spin-moves à gogo. La connexion avec son meneur était vraiment bonne et on a hâte de ce que ce duo peut donner sur toute la saison.
Au final Pascal continue de remplir son rôle de Franchise P avec 36 points, 15/28 au shoot dont 4/7 à 3 points, tout ça avec 6 rebonds et 3 passes décisives (dont une bounce-pass très sympathique). Faut s’y habituer oui.

Mais Pascal nous a fait un retour express vers le passé et on s’en serait bien…passé.

Dans la nuit du 16 au 17 novembre, le match contre les Mavericks de Dallas fût beaucoup plus compliqué, on va pas se mentir en grande partie parce que Pascalou a fait un match mauvais dans une bien vilaine défaite. Son pourcentage au shoot parle de lui-même :  15 points à 6/24 au tir, à 2/10 A TROIS POINTS, on a beau être matinal, on a mal. Finalement il n’y a pas grand chose à dire sur cette grosse panne d’adresse de notre joueur préféré, ça arrive, heureusement pas si souvent que ça pour lui. Il faut aussi souligner que les blessures de Lowry, Ibaka and co commencent à se faire sentir. Voir Nick Nurse être obligé de faire jouer un Siakam pourtant mauvais 41 minutes le montre bien. On peut penser qu’un peu de repos lui ferait aussi du bien en cette période de débat sur le load management dans la league. Le prochain match étant dans la nuit de lundi contre les Hornets, notre Camerounais préféré va pouvoir s’accorder une pause méritée. Être censé « porter » une équipe en NBA n’est pas facile et Pascal en a fait l’expérience.

A la semaine prochaine!
Article rédigé par P_SiakamFR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.