One Week in Ontario #7: Les dinos en voie d’extinction ?

Houston Rockets @ Toronto Raptors: 119-109:

James Harden au Canada ça donne quoi ? Une défense extrêmement (peut être trop ?) focus. OG Anunoby en mission sur le MVP 2018, des aides qui arrivent très tôt pour forcer le barbu à lâcher le ballon. Malheureusement, si la stratégie de Nick Nurse est louable et logique, ce sont les coéquipiers de James Harden qui permettent à Houston de s’imposer. Du fait de la concentration de la défense des Raptors sur Harden, c’est Ben McLemore qui s’est retrouvé avec des shoots beaucoup trop ouverts. Il signe 8/17 à trois points et met à mal Toronto qui offensivement à beaucoup de mal à exister. Malgré un duo Kyle Lowry – Fred VanVleet performant, Pascal Siakam a lui beaucoup plus de mal dans les pourcentages. Le creux de la vague est encore là pour Spicy P.

Toronto Raptors @ Philadelphia 76ers: 104-110:

Il y a quand même des points positifs à trouver dans cette défaite à Philadelphie. Tout d’abord, l’impact de Marc Gasol sur Joel Embiid. Dans une rencontre où l’on annonçait le pivot camerounais revanchard après sa piètre performance au Canada, Gasolito a tout de même fait du très bon travail en défense, limitan Joel à seulement 10 points avec 7 balles perdues. Malheureusement, cela n’a pas suffit pour repartir de Philly avec la victoire. La faute notamment à une adresse déplorable et à un manque flagrant de consistance en début de match. Sans compter que Fred VanVleet s’est blessé et sera indisponible pour une durée encore incertaine. Cependant, alors que les Raptors avaient 18 points de retard à l’aube du dernier quart, ils n’en comptaient plus que 5 à quelques secondes du buzzer. Un réveil tardif certes, mais tout de même présent.

Toronto Raptors @ Chicago Bulls: 93-92:

Si vous vous êtes endormi devant ce match on ne vous en veut pas. Après trois défaites consécutives, contre des grosses écuries, Toronto se rendait chez un adversaire plus abordables. Mais la mauvaise période vécu par les hommes de Nick Nurse est très violente (merci le TT curse !). Ne regardez pas les pourcentages seuls, vous pourriez être tentés de faire une bêtises. Tout s’est joué à l’expérience en fait, les Bulls et LaVine ratant même le lay-up de la victoire au buzzer. Ugly win comme on dit dans le jargon, mais il faut savoir le faire.

Bilan de la semaine: 1-2 Bilan total: 16-7

Joueurs en vue:

Marc Gasol: Premièrement, il faut souligner que son impact défensif est bien plus important qu’il n’y paraît et ce sont des choses qui ne se traduisent absolument pas dans les statistiques. Gasolito a encore une fois maîtrisé Joel Embiid, même si cela n’a pas suffit pour s’imposer. Après un début de saison compliqué, Marc redevient celui qu’on connaît. Avec un attaque aussi difficile, heureusement que la défense de Toronto tient le choc.

Kyle Lowry: Oui son retour de blessure coïncide avec la mauvaise période de Toronto. Mais il fait encore et toujours preuve d’une abnégation sans pareil. 19 points 5 rebonds et 8 assists contre Houston (60% à trois points), 26 points, 6 rebonds, 5 assists, 1 interceptions à Philly, 11 points seulement contre Chicago mais avec 7 rebonds et 7 passes. Il est extrêmement présent, et la réussite de Toronto passera par lui.

Joueurs en difficulté:

Pascal Siakam: La semaine fut très compliquée pour Spicy P. Les pourcentages sont en chutes libres, et on voit de plus en plus de mauvais choix dans son jeu. C’est normal d’avoir des moments de moins bien quand on devient un franchise player, et donc une cible prioritaire des défenses adverses. Il faut se ressaisir et revenir au fondamentaux.

Joueur de la semaine: OG Anunoby

Sa défense sur James Harden a été impressionnante. Premièrement, il a accepté et tenu sa mission avec une détermination affolante. Un jeune aussi déterminé et prêt à se sacrifier défensivement sur le meilleur joueur adverse. On sent l’influence Kawhi Leonard. Sans compter que ça a fonctionné ! Le barbu a dû lâcher le ballon, et a été limité à 23 points ce soir là ! Alors oui, Toronto à quand même perdu, mais cela n’arrivera pas à chaque fois. Ensuite, offensivement il va bien mieux. Un double double plein d’autorité à Philadelphie avec 19 points et 10 rebonds auxquels il faut ajouter 2 passes, 4 interceptions et 1 contre. A Chicago, bah là encore le gars est au four et au moulin. 10 points, 5 rebonds, 2 passes, 2 steals et 2 contres. De la polyvalence et de l’abnégation. Un potentiel qu’on aimerait voir longtemps à Toronto !

Calendrier de la semaine à venir:

Classic night à Toronto ! Ce soir, pour la réception des Clippers et le retour de Kawhi Leonard, les Raptors seront vêtus de leur maillot au dino. Au delà de l’hommage prévu, il faudra tout de même montré un meilleur visage face à une autre grosse écurie. Ensuite, ce sont les Nets de Brooklyn qui se rendront dans l’Ontario. Kyrie Irving toujours absent à l’heure actuelle, il faudra se méfier de Spencer Dinwidie, capable du meilleur comme du pire. Enfin, les Cavaliers de Cleveland se dresseront face aux Raptors. Avec ou sans Kevin Love, cela reste encore à définir.

Rédigé par @auriverde777

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.