One Week in Ontario #11: Les Raptors sont au complet, et ça se voit

Philadelphie 76ers  @ Toronto Raptors: 95-107:

Un potentiel avantage de terrain en playoffs se jouait ce soir là sur le parquet de Toronto. Après s’être imposé à domicile, les Raptors s’étaient inclinés au Wells Fargo Center. Mais sans Joël Embiid, même en difficulté face à Marc Gasol, Philly est en difficulté pour contenir les Raptors. Pourtant ce sont bien les Sixers qui prennent les devant dans le premier quart-temps. Mais par la suite, Toronto recolle. 50 partout à la mi-temps, Toronto valide sa victoire dans les deux derniers quart-temps. Six joueurs à plus de 16 points, Siakam dans un très joli double double (18 points et 15 rebonds), Fred Van Vleet qui ne s’arrête plus de scorer à trois points (6/7), Toronto poursuit sa série de victoires et s’avance vers un calendrier plus abordable sur le papier.

Toronto Raptors @ New York Knicks: 118-112:

Encore une fois, Toronto démarre difficilement. New York est en tête pendant plusieurs minutes avant que les Raptors ne reprennent le lead juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaire, Toronto appuie sur l’accélérateur et prend 12 points d’avance. Mais un peu de relâchement permet un retour des Knicks à une possession. les hommes de Nick Nurse, dans le sillage d’un Siakam qui se sent de mieux en mieux, doivent refaire un push pour redistancer leurs adversaires, mais New York n’abandonne pas et revient encore. Résultat, un match qui aurait pu être plus facilement négocié, se jouera finalement sur la ligne avec Kyle Lowry. Victoire tout de même, mais se faciliter les matchs n’est clairement pas une spécialité canadienne.

Toronto Raptors @ San Antonio Spurs: 110-106:

Très compliqué de parler de basket ce soir là. Quelques dizaines de minutes seulement après l’annonce du crash d’hélicoptère qui a coûté la vie à Kobe Bryant, à sa fille Giana et à 7 autres personnes, tout le monde était bouleversé. Des joueurs aux spectateurs en passant par les coachs et les commentateurs, les larmes ont coulés longtemps. les deux premières possessions emmenées jusqu’au buzzer pour rendre au hommage au n°24, le ballon qui se coince sur le panneau après le premier shoot… l’énergie était vraiment particulière ce dimanche soir. Mais pourtant le match a bien eu lieu et ce sont les Raptors qui démarrent le mieux. Enfin Pascal Siakam surtout signe le record de points de la franchise sur un quart-temps (25 points). Toronto prend jusqu’à 19 points d’avance, mais les Spurs reviennent après la mi-temps et repasse même devant juste avant la fin du troisième quart-temps. Encore une fois Toronto ne réussit pas à se faciliter la fin de match après avoir largement mené au score. Néanmoins Fred Van Vleet plante un gros trois points et Kyle Lowry force une perte de balle qui vont valider la victoire des visiteurs.

Atlanta Hawks @ Toronto Raptors: 114-130:

Retour à la maison, retour du maillot classic, et retour de Vince Carter ! Mais l’attraction de la soirée était la prestation de Kyle Lowry. En plus de s’approcher du triple double (12 points, 11 assists et 8 rebonds), KLow est devenu lors de ce match le meilleur passeur de l’histoire de la franchise en dépassant Jose Calderon. Dans son sillage, Serge Ibaka a parfaitement relayé Marc Gasol en difficulté physique avec un 24-10 à 9/14 et Pascal Siakam a confirmé sa montée en puissance depuis son retour de blessure.

Bilan de la semaine: 4-0 Bilan de la saison: 33-14

Joueurs en forme:

Kyle Lowry: La sélection des remplaçants pour le All-Star Game approche et Kyle Lowry confirme qu’il mérite sa sixième étoile. Dans les stats comme dans l’implication défensive, Lowry est un pillier (il est devenu contre Atlanta le meilleur passeur de l’histoire des Raptors) et ne cesse de montrer qu’il compte parmis les meilleurs meneurs two-way de la ligue.

Fred Van Vleet: Une semaine avec Freddy: d’abord il y a eu l’assassinat des Sixers (22 points à 6/7 du parking). Ensuite, monsieur s’accord le luxe de moins scorer mais de distribuer 9 assists sur les Knicks. Et pour finir, FVV s’est transformé en aspirateur à ballon avec 4 interceptions face aux Spurs. Steady Freddy prend plus de shoots que prévu en début de saison, et ça lui réussi. Pour autant, sa défense et sa vision de jeu est elle aussi très importante dans le jeu des Raptors. Un vrai couteau suisse.

Joueur en difficultés:

Rondae Hollis-Jefferson: Alors oui avec le retour des blessés, la second unit est moins mise à l’épreuve. Mais RHJ a vraiment eu du mal cette semaine. 0 points contre les Sixers, seulement 5 à New York avant de se blesser après 6 petites minutes de jeu face au Spurs. Ce n’est pas forcément alarmant mais s’il peut être plus efficace rapidement ce serait grandement appréciable.

Joueur de la semaine: Pascal Siakam

Elu joueur de la semaine à l’Est, Spicy P l’est aussi également. 4 victoires avec un double double 18 points et 15 rebonds contre les Sixers, 23 points à 9/15 à New York, et 35 points dont 25 dans le premier quart-temps pour valider un record de franchise. Atlanta a également subit sa fureur avec 24 points et 9 rebonds.  All-Star. Tout simplement.

Calendrier de la semaine à venir:

Il faut absolument profiter de ce calendrier « favorable » pour prendre le large sur les poursuivants. D’abord, les Raptors se rendront à Cleveland puis à Detroit en back-to-back. Pour finir, les Raptors se retrouveront à domicile et accueilleront les Bulls de Chicago. 3/3 obligatoire.

Rédigé par @auriverde777

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.