Draft 2020 : L’occasion de dénicher une pépite ou un coup d’épée dans l’eau ?

2020 est une année décisive pour nos dinosaures préférés. En effet, après un titre en 2019, l’équipe a beaucoup subi entre la coupure due au COVID-19 et les critiques sur l’effectif dues aux départs combinés de Danny Green et Kawhi Leonard, il faut désormais penser à 2021 et à sa free-agency monstrueuse. Des stars dans tout les sens mais surtout une star en particulier, Giannis Antetokoumnpo. Avec les objectifs de Masai Ujiri et Bobby Webster, l’équipe doit commencer à se préparer et à anticiper l’avenir.

Si l’on fait un rapide retour sur l’historique de la draft côté Raptors (depuis 2009/2010, n’allons pas plus loin), peu de joueurs sont encore dans l’effectif, les seuls encore présents sont Pascal Siakam (drafté en 2016), OG Anunoby (drafté en 2017) et Dewan Hernandez (drafté 2019). La plupart du reste des joueurs ont été inclus dans des trades qui ont conduit directement l’équipe au titre, on peut penser à Jakob Poeltl et DeMar DeRozan envoyés à San Antonio pour récupérer Danny Green et Kawhi Leonard, Terrence Ross envoyé à Orlando pour récupérer Serge Ibaka ou encore Jonas Valanciunas et Delon Wright envoyés à Memphis pour récupérer Marc Gasol. Finalement, on peut voir que Masai préfère, dans l’ensemble, drafter des joueurs puis en faire des monnaies d’échange, stratégie payante jusqu’à aujourd’hui. Mais force est de constater que la stratégie qu’il doit mettre en place actuellement est bien différente qu’à l’habitude, il est et doit préparer l’avenir à l’horizon 2021 et évidemment penser aux possibles départs de FVV et/ou Ibaka.

Maintenant faisons un point sur les différents prospects sur lesquels il faut garder un oeil, sachant que selon les mouvements de nos FA, il faudra s’adapter. Nous allons donc diviser notre sélection en 3 catégories : 2 créateurs/armes à 3 points, 2 intérieurs solides et bon défenseurs et enfin 2 joueurs surprises que les Raptors pourraient drafer si l’occasion se présente face à eux.

Catégorie 1 : Un meneur/arrière capable de créer avec un shoot certain à 3 points.

Malachi Flynn (San Diego State) : Avec le possible départ de FVV et les 35 ans de Lowry, il est temps de penser à se rassurer sur le poste 1/2. Durant la saison écoulé, les deux joueurs se sont partagés la création dans l’équipe mais les limites de FVV se sont faites sentir à de nombreuses reprises sur ce domaine particulier, seul Lowry était donc en capacité de le faire pour nos Raptors. Malachi Flynn est une solution intéressante pour retrouver une véritable solution derrière l’arc. Bon en pick&roll, intelligent dans le jeu et très gros défenseur, son profil est plus qu’alléchant pour un pick 29, seul son manque de physique sera à travailler si le jeune de San Diego State se retrouve à être drafté à Toronto.

Desmond Bane (TCU) : Un peu dans le style de Norman Powell, Desmond Bane est un joueur qui pourrait se retrouver dans l’identité de jeu de Nick Nurse. Malgré son envergure un peu juste, il a de bonnes compétences à faire valoir physiquement quand il faudra attaquer le cercle. Avec un bon shoot, il saura aussi scorer et se fondre dans une attaque des Raptors qui a parfois besoin d’un coup de fouet. Son profil revient toutefois souvent plus haut dans le draft, il faut donc s’attendre à avoir d’autres options pour cette draft.

Catégorie 2 : Un intérieur solide défenseur avec des capacités au scoring.

Xavier Tillman (Michigan State) : Un profil NBA-Ready physiquement, solide aux rebonds et force tranquille, ce joueur aux longs bras et une taille plus que flatteuse pour un poste 4 pourrait être un ajout plus qu’intéressant dans le secteur intérieur des Raptors, surtout avec une stratégie basé sur la création de Kyle Lowry. De plus, ses atouts défensifs se fondent parfaitement dans l’esprit Toronto. Fort, rapide et équilibré, il pourrait trouver des solutions pour nous faire oublier ses défauts offensifs.

Aleksej Pokusevski (Olympiacos B) : Fluide et agile, Pokusevski pourrait être un joli pari si les Raptors ne perdent personne durant la FA. Très bon en gestionnaire du pick&roll, ce jeune européen pourrait s’entendre à merveille avec Kyle Lowry. Un défi en somme mais un beau défi, le joueur a cette un déficit physique mais il peut parfois rappeler Kristaps Porzingis dans son jeu alors autant dire que c’est le genre de choses qui peut donner envie aux Raptors de tenter le coup. On peut faire confiance à la cellule développement de Toronto si jamais le serbe est drafté.

Catégorie 3 : Un joueur qui tombe plus bas que prévu à la draft et qui serait une bonne surprise pour notre FO.

Théo Maledon (ASVEL) : Le voilà le fameux frenchie ! Effectivement d’après les mock drafts des observateurs les plus connus, peu de chances de voir le jeune joueur de l’ASVEL tomber aussi bas dans cette draft 2020. Toutefois comme l’indique ce The Ringer ou alors nos amis de chez Envergure, le profil de Théo Maledon séduirait à coût sur les Raptors si l’occasion se présentait à eux. Armé de bras longs, le jeune français est polyvalent et sait jouer sur différents postes, de plus les Raptors font partie des équipes qui ont observé les joueurs en workout. Le milieu proposé par Toronto avec de la compétition et un esprit d’équipe très sain. Maledon serait une vraie belle surprise.

Saddiq Bey (Villanova) : Voilà une surprise qui pourrait faire bouger les lignes du côté de la draft, Saddiq Bey est attendu entre la 10 et 19ème place et les Raptors pourraient être très intéressés dans l’acquisition du jeune joueur de Villanova. Évidemment ce profil n’entre pas vraiment dans la catégorie ci-dessus mais il faut garder un oeil sur ce profil stratège avec une facilité d’adaptation folle. Poste 3-4, il pourrait même s’adapter pour passer en 5 dans un système très « Nurse ». Bey est surement hors de portée mais nous ne sommes jamais à l’abri d’une surprise de la part de notre FO.

En conclusion, avec un salaire pour la première année de 1,6 million, les Raptors ne prennent pas trop de risques à tenter quelque chose avec ce pick. Masai Ujiri et Bobby Webster sont conscients des besoins de l’équipe et Nick Nurse a bien surement mis son nez dans tout ça. L’incertitude continue de planer vu les multiples arrangements et autres échanges de picks. Reste à voir cette nuit ce qu’il sera fait, notre pronostic ? Malachi Flynn mais on ne serait pas contre un petit frenchie du côté de Toronto !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.