Bilan de la Free Agency 2020.

Les Raptors ont enregistrés avec Alex Len le dernier renfort de la Free Agency. L’occasion donc pour Dinostalk de dresser un bilan avant la reprise de la NBA le 22 décembre prochain.

On pouvait s’attendre à une free agency calme, l’objectif étant de sortir l’artillerie lourde lors de l’intersaison 2021-2022. Mais les fans des Raptors ont eu l’occasion de trembler quand après deux journées, aucun nouveau contrat n’avait été signé. Pas une prolongation, pas une recrue.

C’est Fred VanVleet qui a ouvert le bal des signatures. L’un des joueurs les plus courtisés de cette free agency 2020 a négocié un très beau contrat (85 millions de dollars sur 4 ans) et reviendra placer des bombes depuis le backcourt.

Les deux autres free agent torontois que l’on attendait ont fait leurs valises direction Los Angeles. Après Kawhi et Danny Green, les fans des Raptors voient encore deux piliers du titre de 2019 quitter le Canada. Serge Ibaka est sans doute la plus grosse perte tant sa production était importante et son apport dans le vestiaire indéniable. Marc Gasol était plus sujet aux critiques à la suite des deux plus gros titres de sa carrière (champion NBA 2019 et champion du Monde 2019), mais son expérience manquera à coup sûr à la nouvelle jeune raquette des Raps. Espérons qu’ils auront le droit à un dernier « au revoir » dans une Scotiabank Arena pleine.

Passé la déception, il fallait trouver des intérieurs pour garnir le frontcourt canadien en gardant un maximum de cap space pour les gros travaux de 2021. Resigner Boucher s’imposait donc. Garder l’enfant du pays, le faire progresser dans un contexte et un système qu’il connaît tout en bénéficiant de plus de minutes. Puis, la recrue phare, Aron Baynes. Du physique, de l’expérience, de l’intelligence de jeu, du shoot à 3 points et à minima le meilleur fan count Twitter. Avec lui, la peinture ne sera pas encombrée pour laisser Siakam attaquer le cercle. Enfin, Alex Len est arrivé dans l’effectif. Du haut de son 2m16, il sera une option intéressante lorsque les big mens de la ligue arriveront en ville.

Dans un apport à la Rondae ; DeAndre’ Bembry apportera son activité dans cette volonté de grosse défense prônée par Nick Nurse.

Finalement, on peut tirer un bilan positif de cette free agency. Le front office a su garder une équipe compétitive, l’affaiblissement est moindre par rapport à ce qui aurait pu être craint et l’équipe restera une équipe difficile à battre. Et surtout, on garde une bonne marge financière pour l’été prochain.Maintenant, place aux parquets !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.