One Week in Ontario #2: Bientôt la lotterie ?

New York Knicks @ Toronto Raptors: 83-100

Siakam sanctionné pour son attitude suite à son exclusion contre Philadelphie, Norman Powell se retrouvait dans le cinq de départ, décalant OG Anunoby au poste 4. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’est fait remarquer. Percutant et provoquant, il inscrit 7 points pour ses sept premières minutes sur le parquet mais sera surtout le meilleur +/- de son équipe à la fin du match (+28). Nick Nurse « profite » de l’absence de Siakam pour expérimenter des rotations. Stanley Johnson et Yuta Watanabe jouent dès le premier quart-temps. En face, ce sont les New York Briques, 3/36 de loin pour les joueurs de la Big Apple. Heureusement pour Toronto qui n’est pas spécialement transcendant. Néanmoins, il faut reconnaître que le dernier quart-temps a été plutôt bien géré par les Raptors avec une augmentation de l’intensité au bon moment, des stops et des points en transition. Victoire Toronto, la première de la saison.

Toronto Raptors @ New Orleans Pelicans: 116-120

La revanche après la défaite en ouverture ? Eh bah non. Siakam de retour sur le parquet, mais toujours pas dans le jeu. Une obsession sur le tir à trois points, malgré une adresse abominable, une défense absolument sans réponse au duo Ingram-Bledsoe (22 des 32 points des Pels dans le premier quart-temps à eux deux), Toronto se réveille dans le second quart-temps. Dans le sillage de Fred VanVleet et de Chris Boucher (qui montre depuis le début de saison qu’il mérite ses minutes), les Raptors sont même en tête à la mi-temps. Mais encore une fois, l’inconstance va tuer le match de Toronto. Les largesses défensives permettent à Zion de se réveiller doucement et malgré un retour à égalité en toute fin de match, des pertes de balles et des mauvais choix offensifs permettent à Ingram de terminer le travail aux lancers francs.

Boston Celtics @ Toronto Raptors: 126-114

Un quart-temps au top et puis plus rien. Voilà comment on pourrait résumer cette rencontre. L’adresse est tout simplement insolente en début de rencontre pour le back court (5/6 à trois points) et Toronto mène la danse grâce aux 14 points de Fred VanVleet. Mais un match dure 48 minutes. Du coup, quand Jayson Tatum décide d’ouvrir un œil et d’inscrire 21 points en un quart-temps sur des Raptors en pleine recherche de leur attaque, eh bah le match est plié. +15 à la mi-temps, Boston est en gestion et même le public encourage les Celtics. Circulez il n’y a rien à voir.

Toronto Raptors @ Phoenix Suns:

Défaite probablement la plus frustrante de la saison jusqu’ici, tant la prestation des Raptors a été constante sur cette rencontre. Siakam a fait du Siakam comme il devrait en faire plus souvent. 32 points à 11/21 au tir avec 14 lancers francs provoqués (dommage qu’il n’en ai mis que 9 mais bon), mais surtout une provocation constante dans la peinture et des mouvements qu’il n’avait plus réalisés depuis des mois. Malheureusement quand ça ne veut pas… Les Suns réalisent un superbe 8/10 à trois points dans le troisième quart, les arbitres avalent leur sifflet sur plusieurs pénétrations de nos meneurs (encore aurait-il fallu mettre les lancers derrières) et Aron Baynes est de plus en plus à la rue. Résultat, Phoenix prend le large, et Toronto, miné par un manque de confiance flagrant, ne s’en relèvera pas.

Bilan de la semaine : 1-3 Bilan de la saison : 1-6

Joueurs en forme :

Chris Boucher :

En voilà un qui confirme son très bon début de saison ! Mieux encore, il est dans la discussion du meilleur Raptors jusqu’ici. Son record en carrière (qui avait été inscrit face aux Spurs la semaine passée) battu contre les Pelicans avec 24 points, il se montre bien plus performant que celui dont il assure la rotation (dont on parlera sans doute par la suite).

Norman Powell:

Il y a du mieux pour Norman. Titulaire contre les Knicks, il a su répondre présent et montre qu’il a tout pour apporter un peu de ce qu’il manque à Toronto offensivement. De l’énergie, de la provocation dans la peinture tout en étant capable de sanctionner de loin. On attend encore un poil plus de constance et on sera bon.

Joueurs en difficultés :

Pascal Siakam :

Je ne sais plus quoi dire en ce qui concerne Pascal. Il semble absolument terrifié dès qu’il se retrouve en position de provoquer. Là où il y a un an il enroulait son adversaire pour finir en lay-up (souvent avec la faute en prime), il se contente aujourd’hui de tirs à trois points et de jumpshot compliqués. Puis arrive le match contre Phoenix. Je ne sais pas si ce sont les bons souvenirs de la saison passée qui l’ont réveillé, mais il a joué comme on aime le voir. Il a provoqué, n’a pas forcé ses shoots et est allé sur la ligne. Encore un peu short pour sortir des joueurs en difficulté, mais continue sur cette voie !

Aron Baynes:

Clairement le joueur le moins valuable du cinq de départ. On sent bien que l’intégration est difficile. Entre les moments où il reçoit les ballons quand il s’y attend pas et ces ratés MONUMENTAUX au pied du panier, difficile d’être comparé à un Chris Boucher qui en plus de progresser à vue d’œil, est intégré dans le groupe depuis des années. On attend un réveil de l’australien, mais on est déjà plusieurs à vouloir une titularisation de Boucher.

Joueur de la semaine : Fred VanVleet

En voilà un qui s’est mis au niveau de Kyle Lowry. La production offensive est propre, les interceptions sont là et il prend même ses responsabilités en interview. Malheureusement, il ne pèse pas encore assez dans l’organisation du jeu. On sent toujours beaucoup trop la différence quand Kyle Lowry est sur le banc, et sa dernière performance contre les Suns est un peu fragile, mais sur l’ensemble de la semaine, il a été le second de Kyle Lowry.

Calendrier à venir :

On reste à l’Ouest pour affronter les Kings de Sacramento. Ce sera ensuite au tour des Warriors (en espérant que Stephen Curry soit resté sur Terre) et des Blazers. La tâche s’annonce compliqué avant de rentrer à la maison Tampa pour une série de match à domicile l’Amalie Arena.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.