One Week in Ontario #3: Mais où est passée la confiance ?

Toronto Raptors @ Sacramento Kings: 144-123

VanVleet, Powell, OG, Siakam et Alex Len. Voilà le cinq « new look » des Raptors pour affronter les Kings. Le début de match n’est hélas pas à la hauteur des attentes et Alex Len passera à peine 5 minutes sur le parquet (et pas à cause d’un problème de fautes). Heureusement, les Kings ne défendent pas non plus comme des morts de faim, ce qui permet aux Raptors de revenir dans le match après avoir été mené de près de 20 points. C’est dans le troisième quart-temps que Toronto va créer le premier écart. Chris Boucher et Fred VanVleet sont inarrêtables et Siakam continue de montrer de belles choses sans pour autant scorer à outrance. Malgré un retour des Kings en fin de quart-temps, Toronto réussi à s’assurer la victoire assez facilement dans les dernières minutes du match.

Toronto Raptors @ Golden State Warriors: 105-106

Nouveau changement dans le 5 majeur ! Outre le retour de Kyle Lowry, Norman Powell reste titulaire et décale donc OG Anunoby et Pascal Siakam aux postes 4 et 5. Maintenant, autant être clair d’entrée de jeu : l’entame de match est absolument abominable. L’équipe démarre sur un hideux 1/12 au shoot et la défense (si on met de côté la prison VanVleet sur Stephen Curry) est invisible. Malgré une remise en route correcte dès la moitié du premier quart-temps, l’écart est creusé et oscille entre 5 et 15 points. Kyle Lowry, passé au travers du match jusqu’ici (1 point en trois quart-temps), il permet à Toronto de recoller bien aidé par un Siakam bien plus efficace offensivement. Le comeback est fait et Toronto a la possession pour s’imposer. Mais le shoot de Siakam rebondit sur le cercle et Golden State s’impose finalement d’un point après avoir mené de 17. Rageant, mais encourageant.

Toronto Raptors @ Portland Trail Blazers: 111-112

Cette fois-ci Toronto démarre très bien le match. Les shoots ouverts rentrent (ENFIN !) et la défense répond présente. Toronto fait logiquement la course en tête. Menés par le trio Lowry-Siakam Boucher, les Raptors semblent enfin avoir trouvé un rythme et une cohésion. Malheureusement, les Blazers n’abdiquent pas. Revenu à hauteur en tout début de seconde mi-temps, ils sentent que Toronto est encore fragile, et qu’il y a un coup à faire. Les Raptors, qui font preuve de bonne volonté et reprennent même le large (+14 à moins de 10 minutes du buzzer), se font encore avoir en fin de match. Pris par les doutes et probablement encore énervés d’avoir laissé échapper la victoire la veille, ils ne parviennent à inscrire que dix points durant les 5 dernières minutes et Siakam échoue encore dans sa tentative de buzzer beater. Deuxième défaite d’un point en deux jours. Rageant. Encore. Mais encourageant, encore.

Bilan de la semaine : 1-2 Bilan de la saison : 2-8

Joueurs en forme :

Pascal Siakam :

Eh bah voilà le Pascal Siakam qu’on aime voir ! Le Pascal qui agresse le cercle, qui ne force pas à trois points. Résultats, cela libère également ses coéquipiers qui profitent de sa vision de jeu (10 passes contre les Blazers, 12 contre les Kings). Premier triple double en carrière lors de la défaite à Portland, un vrai changement d’énergie sur la parquet, en fait il ne lui manquait que ces buzzers beaters pour être joueur de la semaine. On le sentait d’ailleurs touché en conférence de presse après Portland.

Fred VanVleet:

Définitivement l’une des satisfactions de ce début de saison. Malgré le bilan catastrophique, Fred montre son évolution. Il est de plus en plus vocal selon Nick Nurse, il montre de plus en plus la voie et n’hésite pas à prendre ses responsabilités dans les fins de matchs serrés (shoot pour passer devant à GS, 3 assists dans les 2 dernières minutes à Portland).

Joueurs en difficultés :

OG Anunoby :

Ce début de saison d’OG Anunoby n’est vraiment pas à la hauteur. On sait qu’il n’est pas vraiment la première option offensive. Malheureusement, quand il a des shoots ouverts, il est encore trop irréguliers. Résultat, quand ses copains font le boulot pour attirer un deuxième défenseur et que notre OG se retrouve seul dans le corner, bah les adversaires prennent le risque de le laisser shooter. Et c’est typiquement ce genre de choses simple qui, si elles étaient fiables, permettraient aux Raptors de se sentir plus en confiance.

Alex Len:

Titularisé à Sacramento et à Portland, il n’a pourtant pas passé plus de 15 minutes sur le parquet au cumulé. Inutile en attaque, il n’apporte pas non plus la protection de cercle attendue en défense. Aron Baynes et lui représentent parfaitement le problème du poste de pivot des Raptors. Il ne serait pas surprenant de voir Nick Nurse repartir avec un cinq majeur sans vrai pivot contre certaines équipes comme il l’a fait à Golden State.

Joueur de la semaine : Chris Boucher

Bonjour ! La bonne nouvelle de ce début de saison côté Raptors elle est là ! Des points, de l’agressivité, de l’énergie, une défense au top (4ème contreur de la ligue avec 2,6 blocks par match), Chris est absolument étincelant. Tant qu’il reste remplaçant, il se place dans la course au sixième homme de l’année. Si Nick Nurse décide de la mettre dans le 5 plus régulièrement (ce qui serait plus que logique au vu des performances d’Alex Len et d’Aron Baynes), il faudra compter sur lui pour le Most Improved Player.

Calendrier à venir :

Retour à Tampa pour une petite série de rencontre à l’Amalie Arena. Il faudra d’abord faire face à des Hornets surprenant en ce début de saison. Une double confrontation face à un Lamelo Ball qui monte en régime avant de recevoir les Mavericks de Luka Doncic et de Kristaps Porzingis sur le retour. On peut être entousiaste au vu du jeu proposé. Il ne manque que les victoires pour engranger de la confiance !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.